top of page
cloe_edited_edited.jpg

Cloé Desmarais

Étudiante au doctorat (R/I)

Je m'intéresse au développement des habiletés sociales des enfants d'âge scolaire en lien avec leur adaptation et leur intégration dans le groupe de pairs, ainsi que sur le développement ultérieur de conduites antisociales. Mon projet de recherche porte sur les comportements de supervision parentale en lien avec les comportements extériorisés des enfants de 6 à 10 ans.

Lire plus

ROX2_edited_edited.jpg

Roxane L'Écuyer

Étudiante au doctorat (R/I)

Ma thèse doctorale porte sur les liens longitudinaux bidirectionnels entre les pratiques disciplinaires des enseignants, les relations entre pairs et les conduites agressives des élèves à la maternelle. Je m’intéresse également à la contribution des pratiques disciplinaires des enseignants sur l’adaptation sociale et scolaire des élèves vers la fin du primaire. 

Lire plus

joelle_lanctot_edited_edited.jpg

Joelle Lanctot

Étudiante au doctorat (R/I)

Mon projet doctoral porte sur l’instabilité transitionnelle chez les adultes émergents, en lien avec les symptômes dépressifs et la consommation d’alcool problématique. De plus, je m’intéresse au rôle du soutien parental comme facteur de protection aux difficultés reliées aux transitions nombreuses qui s’opèrent chez les 18-25 ans.

Lire plus

Maude_edited.jpg

Maude Raymond

Étudiante au doctorat (R/I)

Je m’intéresse à l’évolution des relations amoureuses à travers le temps ainsi qu’à certains contextes de socialisation qui influent sur la qualité du couple une fois l’âge adulte atteint. Le premier objectif de ma thèse doctorale consiste à examiner le changement dans la qualité de la relation amoureuse en prenant en considération l’âge et la durée entre 16 et 30 ans. Le second objectif consiste à tester un modèle de prédiction de la qualité la relation amoureuse à l’âge adulte en mettant à partie les trois contextes relationnels (parents, amis, amoureux) vécus au cours de l’adolescence. Ces trois contextes pourraient opérer en cascade selon une séquence développementale.

Lire plus

IMG_0072_edited_edited.jpg

Stéphanie Langheit

Étudiante au doctorat (R/I)

Ma thèse doctorale porte sur l’évolution de différentes composantes de la qualité de la relation avec le meilleur ami et ses liens avec le bien-être à l’émergence de l’âge adulte, soit entre 19 et 30 ans. De plus, je m’intéresse aux différences de genre ainsi qu’à l’effet de l’engagement dans la vie de couple sur ses trajectoires développementales.

Lire plus

412799065_3622688851302016_2398765344432887419_n.jpg

Daphné Blain

Étudiante au doctorat (R/I)

Je m’intéresse aux liens entre la durée de participation à différentes catégories de sports et l’adaptation psychosociale à l’enfance et à l’adolescence. Mon projet doctoral examinera également le rôle modérateur du revenu familial sur ces différents liens. Les résultats du projet pourront soutenir l’importance de bien catégoriser les sports lorsqu’on examine leurs répercussions sur la santé mentale et pourront guider la mise en place de programmes de prévention basés sur le sport.

Lire plus

CE_edited_edited.jpg

Charles-Étienne White-Gosselin

Étudiant au doctorat (R/I)

Je m’intéresse aux liens longitudinaux entre la participation sportive à l’enfance et à l’adolescence et les problèmes intériorisés. Un des objectifs de mon projet de recherche doctoral est d’identifier des trajectoires de participation à des sports d’équipe et individuels de l’enfance à l’adolescence, et d’examiner si elles prédisent l’adaptation psychologique et sociale chez les jeunes. Mon projet permettra de bonifier les approches visant à promouvoir le sport chez les jeunes et de développer des programmes de prévention de la santé mentale en lien avec le sport. 

Lire plus

289309318_1859633417562954_4748613069849484159_n.jpg

Chloé Charest-St-Onge

Étudiante au doctorat (R/I)

Mon projet doctoral portera sur l’évolution de différentes composantes de la qualité de la relation avec la mère et le père durant l’émergence de l’âge adulte (EAA). Mon objectif sera d’étudier les changements dans la qualité de ces relations durant la période complète de l’EAA, c’est-à-dire de 18 à 29 ans. J’aimerais également identifier certaines variables qui pourraient influencer ces changements, comme les transitions vers la vie adulte vécues par les adultes émergents. J’aimerais finalement étudier la manière dont ces changements dans la relation avec la mère et le père sont liés à l’adaptation de l’adulte émergent.

Lire plus

283714064_552331116499506_8576668725369583380_n.jpg

Nessa Ghassemi-Bakhtiari 

Étudiante au doctorat (R/I)

Je m’intéresse aux impacts qu’ont les changements climatiques sur le bien-être des jeunes et à l’importance des activités d’engagement civique pratiquées à l’adolescence. Mon projet de recherche doctoral porte notamment sur les déterminants et les conséquences de l’anxiété climatique (i.e. éco-anxiété), tant positives que négatives, chez les adolescent·e·s.

Lire plus

Sans titre.jpg

Catherine McConnell

Étudiante au doctorat (R/I)

Je m’intéresse aux liens entre la préférence pour le heavy metal à l’adolescence et l’adaptation psychosociale et l’abus de substances à l’âge adulte. Mon projet de recherche vise à identifier des trajectoires musicales heavy metal de l’adolescence à l’émergence de l’âge adulte, et examiner leurs liens avec la santé mentale, le bien-être et la consommation d’alcool et de drogues des metalleux·euses, une fois qu’ils ont atteint l’âge adulte. Le rôle modérateur de certains mécanismes musicaux, tels que la manière dont les jeunes metalleux·euses l’utilisent (p.ex., pour réguler leurs émotions) et/ou la vénèrent sera étudié afin de voir en quoi ils peuvent façonner ces liens, possiblement au bénéfice de leur adaptation psychosociale. Mon projet souhaite améliorer notre compréhension développementale du phénomène metal chez les jeunes et proposer des pistes d’interventions basées sur les mécanismes musicaux qui permettent de favoriser la santé mentale et le bien-être des metalleux·euses.

Lire plus

photo_edited.jpg

Fanny Provençal

Étudiante au doctorat (R/I)

Je m'intéresse au sentiment de solitude et à ses implications psychosociales, notamment concernant la consommation de substances psychoactives. Ma thèse doctorale consiste en un examen longitudinal des liens entre la solitude et la consommation d'alcool et de drogues chez les jeunes adultes (17 à 22 ans). Mon projet vise ultimement à améliorer les pratiques cliniques chez les populations touchées par ces problématiques.

Lire plus

ariane_pomerleau.jpg

Ariane Pomerleau 

Étudiante à la thèse d'honneur

Ma thèse de spécialisation porte sur la contribution de la relation de meilleure amitié à l’âge adulte au développement de la dépendance aux réseaux sociaux et propose une analyse dyadique de ce contexte relationnel. Les dimensions de la qualité de l’amitié, du bien-être ainsi que l’effet modérateur du genre seront explorés.    

Andrea.jpg

Andrea Villaburu

Étudiant.e à la thèse d'honneur

Je m'intéresse aux relations interpersonnelles et à la manière dont l'entourage influence l’individu. Plus précisément, ma thèse de spécialisation porte sur l’effet que l'approbation du meilleur ami concernant le couple peut avoir sur le bien-être psychologique. J'analyse le rôle modérateur du genre et de la durée de l'amitié.

bottom of page